Le monochrome

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par astronome64, le il y a 9 mois.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #236
    astronome64
    Maître des clés

    Pourquoi imager en monochrome?

    En astrophotographie, il est préférable d’imager en monochrome afin de gagner en sensibilité. En effet, un capteur couleur est un capteur monochrome doté d’une matrice de bayer. Il faut savoir qu’un capteur couleur utilise une seule fois le rouge et le bleu, et 2 fois le vert sur un regroupement de quatre pixels.

    En définitive, mon capteur sera moins sensible dans le rouge et le bleu que dans le vert. Si j’image dans le rouge, en l’isolant avec le filtre approprié, sur un capteur monochrome, la sensibilité de l’image dans cette longueur d’onde, sera quatre fois plus importante qu’avec un capteur couleur.

    Pour obtenir une photo finale en couleur, les astronomes amateurs utilisent un logiciel de traitement d’image, qui assigne une des trois couleurs primaire à chaque filtre utilisé. Ceci reconstitue les couleurs des image monochrome.

    Par exemple, si j’utilise des image avec les filtres L / R / V / B, dans mon logiciel, j’utiliserais la photo de luminance comme photo de référence, afin de faire ressortir les détails de la cible (c’est généralement les photos ou l’on pose le plus longtemps), et j’assignerais chaque photo avec les filtres rouge, vert et bleu, à leur couleur respective dans le logiciel. Cette palette de couleurs virtuelles permettra d’obtenir une photo finale en couleurs.

    Le capteur monochrome est également moins sensible à la pollution lumineuse, ce qui, en astrophotographie, est un grand atout!

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.